[Film] Mahou Shoujo Madoka★Magica : Hangyaku no Monogatari

De nombreux fans se sont retrouvés hier soir au Grand Rex pour assister à la projection en avant-première du dernier chapitre de la série Mahou Shoujo Madoka★Magica. Ce film, nommé Mahou Shoujo Madoka★Magica : Hangyaku no Monogatari (劇場版 魔法少女まどか☆マギカ 叛逆の物語), propose une suite à une série qui n’était à la base pas censée en avoir. Est-elle à la hauteur de nos espérances compte tenu de la qualité de l’anime ?

mahou shoujo madoka magica film movie 3 hangyaku no monogatari rebellion affiche poster

Attention, cette critique contient des spoilers sur des événements majeurs de la série.

Comme je l’annonçais en introduction, de nombreux fans étaient réunis hier soir dans la grande salle du Grand Rex pour assister à la suite d’un anime mythique. La file d’attente fût longue, très longue, mais du coup j’ai pu échanger avec de nombreux fans. La projection n’a commencé qu’avec 30 minutes de retard, et j’étais plutôt bien placé pour apprécier ce film très prometteur.

Mais revenons plutôt au coeur du sujet, à savoir le film en lui-même. Comme il s’agit de la suite de Madoka, on est en droit d’attendre des artworks de toute beauté. Et ce fût le cas : les vues sur la ville de Mitakihara de nuit sont tout simplement splendides, avec un niveau de détail surpassant ce que l’on a pu voir dans la série ou dans les deux premiers films. Le character design est bien évidemment toujours le même, mais on notera tout de même que le nouveau personnage introduit dans le film saura faire plaisir à toutes les personnes amoureuses des choses mignonnes.

En ce qui concerne la bande son, elle est d’une qualité exemplaire comme à son habitude, et assez novatrice puisqu’elle ne reprend et ne modifie que très peu de morceaux déjà présents dans la série ou dans les autres films (on notera quelques musiques typées métal pour renforcer l’action lors des combats). Une petite touche d’humour est néanmoins notable, puisqu’on entend à un moment Mami fredonner une musique de la série. L’Opening, intitulé Colorful et interprété par ClariS, est très similaire à celui de la série.

L’animation, qui était en partie un point négatif de la série, est ici réalisée à la perfection. Les mouvements des personnages sont très fluides, et les combats sont extrêmement prenants, surtout lorsque ceux-ci opposent deux Puella Magi qui se balancent tout ce qu’elles ont dessus.

Passons maintenant au point le plus important, à savoir l’histoire. Que dire sur l’histoire ? Je pense que l’adjectif qui la qualifie le mieux est surprenante. En effet, la série nous avait laissé, après le sacrifice de Madoka, dans un monde où les sorcières n’existaient plus et avaient laissé leur place à des monstres, où Madoka n’existait plus, où Sayaka mourrait quoi qu’il arrive… Mais ici, il n’en est rien.

Le film commence comme l’anime, dans un monde un peu spécial, ressemblant grandement à un labyrinthe de sorcière, dans lequel il se passe des choses étranges, et qui sert surtout de présentation de tous les personnages (que l’on connait déjà cependant). Puis… Madoka se réveille, exactement comme dans le premier épisode de l’anime ! Le début utilise d’ailleurs des éléments de cet épisode en y ajoutant quelques modifications : Kyuubey est déjà présent, Madoka et ses amies sont déjà des Puella Magi, la scène du petit déjeuner se passe en partie du point de vue du père de la famille, Hitomi est remplacée par Kyoko en compagnie de Sayaka lorsque Madoka arrive à l’école, Mami a un nouveau compagnon (il s’agit de Charlotte, la sorcière qui la tue dans l’anime), Homura arrive dans la salle de classe, comme d’habitude, mais… elle possède les tresses de l’épisode 10, etc. Un point amusant est la référence au 21/12/2012. On apprend assez vite que le monde est gouverné par un principe, nommé Principe du Cercle, qui empêche les Puella Magi de sombrer dans le désespoir (ce qui est donc la conséquence du sacrifice de Madoka). Les sorcières sont ici remplacées par des Nightmares, qui apparaissent lorsque des personnages sont en train de déprimer. On a donc affaire à un monde très mystérieux, et surtout très différent de ce que le dernier épisode de l’anime pouvait suggérer.

Les personnages vont alors évoluer dans cet univers. Mystères, trahisons, rebondissements et tous les concepts qui ont fait de Madoka un anime mythique sont bien évidemment réunis.

En conclusion, cette suite n’a pas du tout été créée dans le seul but de faire rentrer de l’argent dans les comptes des producteurs : il s’agit là d’une suite vraiment digne de ce nom. Si vous êtes fan de Madoka et que vous n’avez pas pu vous rendre à la projection d’hier soir, n’hésitez pas à vous informer quant à sa disponibilité en dvd/blu-ray : ce film vaut vraiment le coup, et je ne me priverai pas de l’acheter lorsqu’il sortira (s’il sort) pour le revoir car il mérite clairement d’être revu.

Akemi.Homura.full.548537

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s