[AKB48] Comprendre (1)

On ne peut pas parler de la pop japonaise, ou Jpop, sans mentionner les AKB48. Ce groupe hors du commun cumule en effet des éléments si singuliers qui font de lui une bête de foire pour les uns, et un moyen de s’évader pour les autres. Cet article est le premier d’une série ayant pour but de vous faire découvrir la nature de ce qu’on appelle à présent les groupes 48. [Comprendre] sera suivi de [Écouter], et [Se Divertir].

Heart Ereki 3

Heart Ereki est le dernier single du groupe: un million d’exemplaires ont déjà été écoulés.

Prémices

Quelques concepts doivent être connus pour mieux comprendre le chemin du groupe et les passions qu’il engendre. Les AKB48 se sont placées dans un contexte où les idoles étaient reines. Mais qu’est-ce qu’une idole ? La définition exacte présente d’abord un objet de culte, comme un totem, mais par extension, le terme s’est référé à une personne admirée, respectée, ou aimée plus que d’accoutumée.

Au Japon, les idoles font leur chemin depuis que le pays s’est largement développé après la guerre. Homme ou femmes, l’élection se fait le plus souvent sur le physique, et des talents comme le chant et la danse. Leurs diverses performances sont ensuite largement médiatisées, et aidées d’un marketing sans failles, des stars apparaissent le temps d’un single.

Kyary Pamyu Pamyu

La chanteuse et styliste Kyary Pamyu Pamyu a été découverte par sa chanson Pon Pon Pon qui est son seul véritable succès à ce jour.

Des entreprises ou projets sont parfois entièrement fondés dans l’optique de recruter puis créer des idoles. Le Hello! Project possède ainsi plusieurs groupes d’influences plus ou moins fortes sur la scène de la Jpop. Enfin, les AKB48 figurent comme le symbole de cette tendance.

La Naissance

Le groupe apparaît de la main du parolier Akitomo Yasushi. Ce dernier souhaite former des idoles avec le leitmotiv suivant : les fans pourront les rencontrer. Les auditions ont lieu en 2005, 20 jeunes filles obtiennent avec succès leur place dans le groupe. Elles formeront ce que l’on connaîtra plus tard comme la première génération.

1st gen

Les premières membres des AKB48.

Les AKB48 sont nées. Elle se produisent chaque jour dans une petite salle de concert dans le quartier de Akihabara (d’où l’acronyme du groupe). Ce sont moins de dix spectateurs qui assistent aux premières représentations. Les singles indépendants se suivent mais le succès semble tarder. On atteint péniblement les dizaines de milliers de copies vendues, et l’intérêt initial du public semble s’estomper.

En signant avec un label (Defstar), le groupe s’accorde un temps pour se développer. Les représentations au théâtre prennent de plus en plus de temps, et s’enchaînent soir après soir. Le roulement va s’effectuer entre des équipes, ou teams, au sein même du groupe. Ces sous-groupes seront les Team A, K, et B. En signant avec KingRecords, les AKB48 commencent leur ascension vers les sommets.

Les Succès et les Obstacles

Les ventes des singles vont alors profiter d’une croissance exceptionnelle. Elles doubleront à chaque nouvelle sortie de la fin de l’année 2008 au début de 2010. Le groupe prend alors une place centrale au Japon, on parle de phénomène social: l’expansion est telle que leurs chansons passent en tête dans les milliers de karaoke du pays, véritable sport nippon.

De nombreux problèmes se posent en revanche à cause de la spécificité même du groupe. Les AKB sont composées d’une multitude de profils, ce qui permet à chaque fan de trouver une idole à suivre plus particulièrement, une oshimen. Mais l’effectif si important entraîne nécessairement de nombreux départs, et il est nécessaire d’assurer la longévité de ce projet maintenant si prometteur. Les auditions continueront donc plusieurs fois chaque année, et on verra ainsi apparaître les quatrième, cinquième, jusqu’à la quinzième génération que l’on connaît aujourd’hui.

De son côté, Akimoto Yasushi comprend qu’un groupe à l’évolution parallèle ne peut pas fonctionner d’un point de vue marketing, il lui faut un visage. Il choisira Atsuko Maeda, elle a quatorze ans. Celle-ci ne sait ni chanter, ni danser correctement, mais le producteur expliquera plus tard son choix: sa volonté était de trouver une fille capable d’évoluer avec le groupe, et avec les fans. Une sorte de vilain petit canard qui trouverait sa voix et sa voie avec le temps et les efforts.

Maeda Atsuko

Maeda, surnommée Acchan, ne souhaitait pas être le center du groupe. Elle s’en considérait incapable, et – au moins dans un premier temps – à juste titre.

En Mars 2012, elle annonce son départ. C’est le plus grand choc qu’ont dû affronter les AKB48 à ce jour. Le visage, le center, partit, la transition s’effectue cependant sans trop de remous, et annonce en même temps une nouvelle ère pour le groupe, un succès ayant encore de beaux jours devant lui.

L’Actualité & la montée des Groupes soeurs

Aujourd’hui, le groupe semble avoir finit sa transition. La plupart des anciennes générations se sont retirées, les membres originelles se comptent sur les doigts de la main. Les AKB48 semblent être entrées dans une sorte de routine: avec 5 singles par an, elles abreuvent le monde du disque japonais de leurs singles. Les fans purs et durs, ou fanbase, sont stables dans leurs achats, et permettent au groupe de maintenir des ventes colossales à chaque sortie.

akb48 singles

Les anciens singles restent fondamentaux dans l’histoire des AKB, mais les plus récents remportent un vif succès.

Les SKE48, NMB48, et HKT48 construits sur le même modèle mais respectivement à Nagoya, Osaka, et Fukuoka commencent cependant à faire de l’ombre au groupe mère qui s’affaiblit au profit de l’ensemble des groupes 48. Ce déplacement des fans est cependant marginal car, s’il peut en exister suivant maintenant plusieurs groupes, il est rare d’en trouver ne suivant qu’un groupe autre que les AKB48. La famille s’exporte aussi à l’étranger depuis peu, les SNH48 et JKT48 sont ainsi les homologues chinois et indonésien de la superproduction.

Sociologie

Quels ont donc été les méthodes employées par la direction pour réussir un tel coup dans l’industrie du disque ? C’est relativement simple. Les spectateurs se sont rapidement identifiés à ces chanteuses et danseuses. Et pour cause, leur réputation d’artistes sans talents n’est parfois pas très loin de la vérité: alors que les phases de recrutement font venir des milliers de filles, celles sélectionnées sont souvent loin d’être parfaites ou même parmi les meilleures.

C’est en fait un choix délibéré: l’objectif est de permettre aux gens de trouver des points communs avec les membres, plus qu’une troupe de chanteuses, c’est un panel représentatif de la société. Superficielles ou masculines, adroites ou empotées, endurantes ou fragiles; certaines aiment les dramas, d’autres préfèrent les anime. On finit par connaître toutes leurs particularités, qui restent parfois inventées de toute pièce pour toucher un plus grand public.

AKB48

Chose your character.

On navigue ainsi entre un phénomène de transfert où le fan vit à travers sa préférée, pour sortir de sa routine, et une sorte de consommation où les filles sont assimilées à des caractéristiques prédéfinies qui satisferont un public. Dès lors, le transfert est d’autant plus simple que la chanteuse élue ressemble par certains traits à son fan. Ces interprétations sont extrêmes et peut être déplacées, mais elles expliquent pourquoi il est si difficile d’abandonner le groupe une fois que l’on s’y est intéressé.

Marketing

Enfin, les techniques marketing qui ont été reprises plus tard lors de la Hallyu par les groupes de Kpop sont simples. Démultiplier les sorties. Que ce soient des CD, des Albums, des DVD de lives, ou des goodies, le choix est vaste lorsque l’on cherche à se procurer un article des AKB48. Ceci permet à chacun d’y trouver son compte, mais aussi et surtout de compter sur une sorte de loyauté des fans les plus dévoués qui achèteront de toute manière tous les objets officiels.

Ces méthodes s’intensifient aujourd’hui avec la multiplication des déclinaisons d’un même single. Chaque sortie apparaît ainsi sous 4 types différents (A, K, B, et maintenant 4) puis dans une version Théâtre. Ces exemplaires ne sont distingués que par leur jaquette et une des trois chansons présentes sur le CD. Le fait d’acheter le lot peut donc paraître invraisemblable pour beaucoup, mais c’est pourtant une tendance assez forte chez les fans. En ces conditions, les chiffres de ventes seraient donc à relativiser.

FàQ

  • Pourquoi le nom « AKB48 » ?
    AKB tient pour AKihaBara, le nom du quartier où se trouve le théâtre. C’est là que se produisent les teams chaque soir. 48 correspond à l’effectif initial, 48 membres divisées en trois teams de 16. À présent, il y a beaucoup de plus de membres, car il est nécessaire d’avoir de nombreuses remplaçantes pour permettre aux figures les plus connues de promouvoir les singles.
  • Pourquoi un tel succès ?
    Plusieurs réponses à cela. Le concept d’idole que l’on peut rencontrer a pu faire mouche. On peut en effet être proche de ses favorites à de nombreux occasions, lors des performances aux théâtres (qui se concluent par un high five entre les membres et le public) ou lors des HandsShake Events.
    Le marketing permet aussi de faire accroître les chiffres de ventes de manières non négligeables. On en discutera dans l’article [AKB48] Se Divertir.
  • Les AKB48 resteront-elles populaires ?
    Après les nombreux départs qui ont eu lieu, de nombreuses personnes ont tiré la sonnette d’alarme, mais aucun impact réel ne s’est ressenti sur la fanbase. Le groupe ayant passé le plus difficile – le passage du flambeau de l’ancienne à la nouvelle génération – on peut imaginer qu’il est bien partit pour au moins quelques années de plus.

3 réflexions au sujet de « [AKB48] Comprendre (1) »

  1. Un article très intéressant et bien écrit ! Bravo pour les points sélectionnés, un article exhaustif sur l’histoire des AKB48 serait du suicide. De plus, j’ai vraiment aimé l’éclairage plutôt objectif loin des gros clichés sur ce genre de groupe. Je ne peut que me réjouir de lire les prochains articles !

  2. Un article très intéressant qui en éclairera plus d’un.

    Je pense vraiment que Jurina Matsui a beaucoup d’avenir au sein du groupe et qu’elle ne tardera pas à gagner les senbatsu. Surtout si elle a autant de chance que maintenant (janken …).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s