[Japonais] Kanji et Kana

Kanji et Kana est un manuel de Japonais expliquant tout ce qu’il faut savoir sur l’écriture japonaise : hiraganas, katakanas, kanjis et même la ponctuation ! C’est la « bible bleue » de l’étudiant en japonais.Kanji and KanaActuellement à sa sixième édition après 25 années de sucées dues à son exclusivité, Kanji et Kana est le seul manuel traitant l’intégralité des caractères.

Le livre

Assez compact et fin, il est facilement transportable. La couverture et semi-rigide, mais les angles ne sont pas très résistants. Je vous conseille de protéger le livre rapidement, surtout si vous comptez le transporter quotidiennement.

Ce livre présente toute l’écriture japonaise. Les hiraganas, les katakanas, la ponctuation et la fameux kanjis.

  • Les kanas

Les kanas sont les hiraganas et les katakanas, les deux syllabaires de la langue japonaise. En plus d’inclure un classique tableau, ce manuel traite aussi de l’origine et l’utilisation des kanas, ainsi que les différents types de retranscriptions dans notre alphabet : les romajis. L’écriture manuscrite, l’ordre et le sens de tracé des quarante-six signes de chaque syllabaire sont aussi présents.

  • Les kanjis

C’est la partie principale et la vocation de ce livre.

Avant de commencer l’étude à proprement dite des « 2141 caractères officiels de l’écriture japonaise« , le lecteur a droit à tout ce qu’il a besoin de savoir. D’abord l’historique de ces signes, leur construction, leur lecture, leur tracé, leur ordre lexicale ainsi  que la liste de l’ensemble des clés.

Nous y sommes, chaque kanji a « son cadre » dans lequel on trouve :

  • Le caractère
  • Le numéro
  • La structure
  • Les graphèmes (clés)
  • Le caractère tracé à la main
  • Les variantes
  • Lectures ON et KUN ainsi que les significations
  • Exemples d’utilisation

La kanjis 愛, amour.
AIMon utilisation

Ce n’est pas le premier (ni le dernier) manuel de kanji que j’utilise. J’ai commencer par le très intuitif Les Kanjis dans la tête de Yves Maniette (adaptation francophone de Remembering the kanji de James Heisig). C’est un excellent manuel pour bien se familiariser avec les kanjis, cependant, sa vocation n’est pas d’être totalement complet, il se contente d’associer une idée à un signe, en passant vaguement sur l’écriture. Il n’en reste pas moins efficace, utilisant un moyen mnémotechnique crée à partir des clés pour retenir le kanji.

Après l’avoir étudié dans son intégralité deux fois, je suis passé à un manuel plus complet (mais moins pédagogue). Dans Kanji et Kana, vous n’avez aucune annotation pour un kanji, ou une quelconque remarque, l’information est brute, c’est plus un dictionnaire plus qu’un manuel.

Je divise mon travail de japonais en quatre axes : vocabulaire, kanji, grammaire et traduction.

Pour les kanjis, j’utilise donc ce livre. Le premier jour, j’écris une fois le caractère, les prononciations on (en majuscules ou en katakana) et kun (en minuscules ou en hiraganas) une fois, les significations et deux exemples d’utilisation, avec leurs prononciations et traductions. Les quatre jours suivant, je réécris le kanji une fois.Kanji and KanaJe fais cela pour quatorze kanjis chaque jour, ce qui correspond a deux pages du livre et de mon cahier. Je vous rassure, je ne les retient pas touts, mais, en les voyant ici, une autre fois avec le logiciel de flashcard Anki, dans mon manuel de grammaire ou encore dans un texte ; je les retient. Il faut multiplier les ressources et supports.

Conclusion

Etan le seul ouvrage de son genre, réunissant les 2141 kanjis officiels et donnant toutes les informations nécessaires, Kanji et Kana est indispensable à une étude poussée du japonais. Cependant, il mériterait d’être un peu plus vivant et « personnel » et ainsi devenir pus accueillant.

Le trouver

Il n’est pas sur Amazon !!!

Oui, il n’est pas sur Amazon, mais, il est possible de le trouver sur d’autre sites, entre autres Price minister qui appartient au groupe nippon Rakuten, ou en magasin, à la Fnac ou encore dans la libraire Gibert Jeune où je suis moi-même allé lors de mon dernier passage dans la capitale. Comptez une quarantaine d’euros.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s