[AKB48] Se Divertir (3)

Chapitre final de votre initiation aux AKB48, cet article sera consacré à tout ce qui en fait un groupe si spécial. Des manières de les découvrir aux façons de les suivre, je vous montrerai la plupart des possibilités pour finir de les connaître et les apprécier !

Akb48 request hour hashire penguin

Ça va vous dégivrer !

Les Singles & Albums

Encore de la musique me direz-vous ! Mais ici, je vais vous parler de ce qui rend les sorties si particulières. Le format des singles est en effet très différent de celui occidental. Suivons donc une sortie, de l’annonce à sa commercialisation.

C’est d’abord le titre qui est donné au public, presque un mois à l’avance. Mae Shika Mukanee sortira ainsi ce 26 Février. Suit alors la publication des filles sélectionnées, ainsi que les autres chansons qui accompagneront le single. Il existe une B-Side, qui secondera comme son nom l’indique le cd, et plusieurs C-Side, qui varieront selon l’exemplaire choisi.

Il existe en effet à chaque sortie des variations du même single. On trouve aujourd’hui régulièrement quatre versions, le type A, B, C, et 4. Ceci permet d’expliquer les bonnes ventes des derniers singles qui ont tous dépassés le million d’exemplaires vendus en une semaine: Il nous faut relativiser le nombre réel de fans du groupe, car beaucoup achètent plusieurs types du même single.

Vient ensuite le teaser, d’une quarantaine de secondes sur la chaîne officielle Youtube. Cette diffusion précède souvent la sortie du single. En parallèle à cela, on trouve sur la plupart des sites de fans des échantillons et parfois l’intégralité des différentes chansons du singles.

Vient finalement la sortie tant attendue. Notez qu’un mois s’est alors écoulé, et que le single ne vivra pas plus de deux semaines. La plupart des ventes étant des précommandes, les singles et albums des AKB réalisent certes les meilleurs lancements de singles du monde, mais aussi les plus mauvaises endurances dans les tops. Flying Get, sorti il y a bientôt trois ans avait ainsi réalisé un premier jour équivalent à un million de copies, auquel s’étaient ajoutées quelques trois cents mille personnes sur le reste de la semaine. Depuis, les ventes sont estimées à un total de 1.600.000.

Chaque single contient enfin une photo d’une des filles choisie pour le single. Ces cartes sont d’une taille et d’une qualité plus que respectable. C’est une des motivations principale de l’achat multiple de singles par les fans qui souhaitent souvent retrouver celle qui soutiennent le plus.

Des cadeaux à n’en plus finir !

Mais les suppléments sont nombreux, et il n’est pas rare de retrouver, en plus des photos individuelles, des photos de groupes, voire des mini-photobook contenant des dizaines de photos des filles sur les lieux de tournages des différents clips comme ce fût le cas pour Sayonara Crawl.

Pour parachever le chef d’oeuvre, un dvd accompagne tout single. Ce dernier contient les clips des trois chansons disponibles sur le type choisi, et bien souvent un bonus, étant soit un making-of, soit pour les fois les plus généreuses un live assez long du groupe.

Prenons pour finir l’exemple du dernier album des NMB48, Teppen Tottande ! Ce dernier existait en trois exemplaires, qui ne différaient que de trois chansons, et du bonus sur le dvd. Le type A contenait ainsi 15 chansons, deux photos, un livret de paroles, un calendrier, un poster, et un dvd contenant le clip de 12/31, ainsi qu’un live de plus de 2 heures. Sans en faire une publicité excessive, il est difficile de nier que le prix reste bon marché (21 euros pour les albums, 12 pour les singles, en comptant cependant 8 euros de frais de ports).

La dure loi des Senbatsus (et des Oshimens !)

Les senbatsus sont les membres du groupe sélectionnées pour un single, qui varient donc à priori assez souvent : le groupe comprend plus d’une cinquantaine de filles, et le single accueille une moyenne de 20 filles (ce qui tend à augmenter au fil des ans). Le moment crucial de l’annonce des sélectionnées excite généralement les fans au plus haut point, et les discussions vont à tout va pour savoir qui seront les nouvelles venues. Chacun rêve alors de voir son oshimen (sa fille préférée) au centre du prochain clip.

Il existe bien entendu des intouchables qui ont leur place réservée au sommet, car trop populaire pour être retirée sans préambule. Mais même pour elles, il est alors frustrant de se retrouver en fin de groupe, car la caméra ne tournera qu’autour du center. Comment cette sélection fonctionne ? La plupart du temps, ce sont les producteurs qui choisissent qui mettre en avant. Akimoto Yasushi, le créateur des AKB48, tient une place importante dans ces décisions.

Akimoto Yasushi Aki-P

Le créateur, surnommé tendrement Aki-P par les fans, a toujours annoncé les décisions qui ont marqué l’histoire du groupe.

La voie des urnes

Une fois par an, il existe cependant un moyen différent de définir les chanteuses du single. Ce sont les élections senbatsus, qui se déroulent de Mai à Juin. Des coupons de votes sont alors glissés à l’intérieur du single d’été et permettent de voter pour une fille parmi tous les groupes de la famille 48. Après un décompte préliminaire au bout de seulement deux jours de votes, la tension monte et les membres sont en campagne (affiches incluses) pour grimper en haut de l’échelle.

Retransmises en direct sur Youtube et sur des chaînes japonaises, les 64 premières élues sont nommées une par une et formeront quatre groupes : le premier groupe, de la première à la seizième, forme les senbatsus et chanteront le prochain single. Après cela, il est de nouveau entre les mains de producteurs pour les sorties suivantes de suivre ou non le choix des fans (et il n’en font la plupart du temps qu’à leur tête).

Cet événement sans précédent est le plus important du groupe. Il rassemble tous les groupes soeurs, et met une pression colossale sur les épaules des filles, qui détestent pour la plupart ces élections. Le top doit arriver à se maintenir, alors que les plus jeunes tentent de faire une percée. C’est néanmoins un bon moyen de se faire voir auprès du public et d’affirmer sa place dans le groupe, d’autant plus que les élues ont le droit à un discours (pouvant durer jusqu’à 5 minutes pour les premières). Pour plus d’informations, n’hésitez pas à voir l’article de l‘événement qui avait été suivi en live en 2013.

Le Request Hour

Déjà décrit dans l’article précédent,il est à l’origine un moyen pour les fans de classer leur chanson favorite pour l’écouter une fois supplémentaire en live lors de la diffusion du classement. C’est aussi une bonne manière de s’assurer que cette chanson sera dans d’autres lives et concerts qui suivront pendant l’année, comme ce fût le cas pour Kurumi to Dialogue interprétée de manière surprenante au concert du Tokyo Dome !

Le Kouhaku

Dans le même genre, le Kouhaku est une émission à inspiration musicale qui fait s’opposer deux équipes, blanche et rouge, réunissant des filles des différents groupes. Lors du show, les membres s’amusent alors à chanter des chansons qu’elles n’ont jamais chanté mais qui sont phares au sein des groupes 48. C’est l’occasion parfaite de redécouvrir des classiques, et de profiter des talents artistiques inattendus des, comme Oogoe Diamond en a cappela !

Les Handshakes Event (et Theater Version)

Ces événements ont lieu après la sortie de chaque single. Peu après le lancement des différents types, une version Theater vendue uniquement dans le quartier d’Akihabara, maison du groupe, apparaît. Celle-ci contient un ticket spécial pour pouvoir serrer la main de la fille de votre choix, et discuter quelques secondes avec elle. Ceci s’inscrit en logique avec le credo « Idoles que vous pouvez rencontrer » sur lequel a été fondé le groupe.

Serrer la main de son oshimen est pour beaucoup l’accomplissement ultime du fan. Certains achèteront donc plusieurs singles theaters pour pouvoir repasser dans la file d’attente menant à la membre tant appréciée.

Ayaka Umeda handshake

Saisir sa chance !

Drama et Commercials (CM)

Enfin, il ne faut pas oublier que les AKB48 sont une aventure provisoire pour toutes ces filles qui devront un jour avancer dans leur carrière. Un bon nombre d’entre elles choisissent alors de percer en tant qu’actrice (Maeda Atsuko, Yuko Oshima), et tournent donc dans de nombreux drama.

Majisuka Gakuen a été par ailleurs une série dédiée au groupe, qui jusqu’à ce jour possède trois saisons, et a la particularité d’avoir un casting composé exclusivement de membres 48. De plus, un autre moyen de les voir sur le petit écran est de se tenir au courant des différentes publicités dans lesquelles elles tournent.

Le documentaire annuel qui retrace l’histoire du groupe sort quant à lui dans les salles, et possède son propre coffret collector. Il est généralement d’une objectivité saisissante et permet de voir l’envers du décor souvent bien triste pour toutes ces filles entraînées jusqu’à l’épuisement. Show must go on (deuxième documentaire) est ainsi un bon moyen de se rendre compte de la force nécessaire pour être center du groupe.

Conclusion

Difficile de s’ennuyer avec les AKB48, surtout quand on commence à s’y intéresser d’un peu plus près et que les surprises arrivent de tout côté ! J’espère vous avoir aider à mieux comprendre le phénomène des idoles au travers de ces trois articles. N’hésitez pas à me poser des questions, à donner votre avis, et à partager ce petit dossier !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s