[Voyage] 8 – Akihabara

Ouvrez bien les yeux, on débarque aujourd’hui à Akihabara, le quartier prisé de tant de touristes dont l’amour pour le Japon est naît par les animes, les manga, et la Jpop (musique pop japonaise) ! Et pour bien faire les choses, il faut une journée complète d’exploration.

DSC00391

Le groupe phare AKB48 est né ici, comme en témoigne le nom du quartier AKihaBara.

Akihabara

Eh ! Mais c’est petit ?!

En sortant de la station de métro, on arrive sur une petite place, bordée des immeubles d’une dizaine étages dont on a maintenant l’habitude. Premier moment de joie en découvrant le AKB48 Cafe&Shop, où les goodies officiels foisonnent, et où l’ambiance acidulée est de mise. Mais pas le temps de flâner !

L’avenue principale est toute proche, et donne d’abord l’impression d’être assez courte. Les panneaux publicitaires kawai et les bannières électriques ne semblent s’étaler que sur quelques minutes de marche. Mais pas d’inquiétude, le secret du quartier réside dans ses magasins nichés à l’intérieur de chaque étage de chaque immeuble.

Finalement, c’est plus d’une heure qu’on passe dans une des tours, à explorer des rayons de dessins animés d’Hayao Miyazaki comme Totoro, mais aussi et plus souvent des objets faisant références à tous les animes qu’il est possible de connaître, des anciens et réputés Dragon Ball, One Piece, et Naruto, aux plus récents comme Free!. Serviette de plage, t-shirt, figurines, mais aussi cd des génériques, dvd : tout y est. Les prix sont cependant souvent dissuasifs, mais reste bien inférieur aux prix que l’on devrait payer pour une importation en France.

Moe moe kyun !

Incontournable pour beaucoup, le Maid Cafe est bien évidemment présent, et à tous les coins de rues. Le principe est le suivant : vous êtes invités à déguster glaces, pâtisseries et sodas dans un environnement où les serveuses sont déguisées à la mode des animes. Ne comptez pas savourer de délicieux plats, mais appréciez plutôt une ambiance insolite où le Kawai atteint son apogée : lancez-vous à dire « Nyan nyan ! » (Miaou miaou) pour appeler une serveuse, et repartez avec une photo en poche.

Si l’expérience est enrichissante d’un point de vue culturelle (mais si !), les prix n’encouragent pas nécessairement à réitérer le procédé : comptez 25€ pour une heure de loyaux services et un sorbet. Ce qui m’a amusé, c’était de voir touristes, mais aussi quatre hommes d’affaires venir passer ici un peu de leur temps libre. Si leur présence pouvait surprendre, les gamings centers présentent souvent une population encore plus hétéroclite ; de la ménagère au retraité, en passant par l’employé à mi-temps dans la vingtaine, et en finissant par les écoliers.

Ça tourne !

Qui dit Akihabara dit …

AKB48! (Je me répète mais c’est important). C’est simple, pas un immeuble ne contient pas un objet relatif au groupe qui vend chaque année le plus de singles au Japon. Le plus appréciable est la possibilité de se doter des photos qu’on trouve d’habitude à l’unité et aléatoirement au sein d’un single. Ici, on peut faire son choix sur des stands contenant des milliers de clichés classés par dates, ou par membres. Un vrai bonheur pour les fans. Comptez 50¥ (30 centimes) pour les trouvailles, mais les exemplaires dédicacés montent parfois jusqu’à plus de 30000¥ ! (200€). Ça fait cher la photo de quelques dizaines de centimètres mais il paraît que quand on aime on ne compte pas.

Une déception tout de même au sujet du théâtre : lieu de représentation quotidienne du groupe. Bien que les places soient bon marché (on compte 20€ pour deux heures de live), il est très difficile de s’en procurer. Un système d’inscription difficile d’accès pour les étrangers, puis une loterie décide ou non de votre opportunité à voir à moins d’une vingtaines de mètres les idoles japonaises. On peut tout de même se déplacer jusqu’à la porte d’entrée pour voir les cadres bien connus représentant les membres actuelles.

By night

Et c’est le soir que le quartier révèle toute son ampleur. Aussi bien pour les oreilles que pour les yeux, c’est un spectacle incomparable à ce que l’on rencontre en occident. C’est alors que les serveuses des Maid Cafe redoublent d’effort pour vous attirer dans leur antre (ou paradis plutôt).

Les boutiques ouvertes jusqu’à 22 heures continuent de diffuser divers clips et de chansons comme Let it Go, la fameuse chanson de Frozen. Ce film a eu ici un succès fou, et c’est non moins d’un quart du box officie mondial des entrées au cinéma qui s’est réalisé sur l’archipel.

En bref ?

Il est impossible de transcrire en mots ce que l’on ressent après avoir passé une journée à Akihabara, mais j’espère avoir réussi à vous transmettre un peu de son animation. Au prochain article, on parlera de Tokyo ! Ne soyez par surpris, ce voyage se déroule bien sûr à Tokyo, ou plutôt dans sa périphérie. On s’attaquera donc cette fois au plein coeur de la métropole.

Publicités

5 réflexions au sujet de « [Voyage] 8 – Akihabara »

  1. La vidéo est trop bien faite !
    Dommage que tu n’aies pas filmé les maid café, je suis curieuse de voir ce à quoi ça peut ressembler :

    Haha mais c’est trop marrant ce concept de magasins dans les immeubles !!
    Alors, as-tu acheté une photo dédicacée toi qui aimes (et donc qui ne comptes pas… ?!) ?

    Trop marrant Let It Go, cette chanson est un phénomène mondial (même reprise par des groupes de grunge très connus !!), mais il parait que c’est bien au Japon que le phénomène est à son apogée avec plus d’1/4 du box office mondial total !!
    Moi qui ai écouté les 25 versions multilangue, je confirme que la version japonaise est très bien 🙂

  2. Ah ! Ah ! J’ai bien l’impression que tu as trouvé ton paradis sur terre !
    As tu trouvé des goodies autour de l’univers de Final Fantasy , notamment la bague de tes rêves ?
    J’ai cru reconnaitre Takeshi Kitano (le redoutable yakuza qui part en vacances avec un petit garçon) sur un écran sur une de tes photos !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s